Rechercher
  • CS Patrimoine & Conseils

Assurance vie : évolution du fonds en euros


L’assurance-vie est le placement préféré des Français grâce à son produit phare : le fonds en euros. Dans l’Hexagone, il représente 1 400 milliards d’euros sur les 1 700 milliards d’euros de l’encours total de l’assurance-vie.

Le fonds en euros séduit les investisseurs en offrant une garantie en capital, ainsi, l’épargne placée sur ce support ne peut donc pas voir sa valorisation baisser. Cependant, en cette période de taux d’intérêts historiquement bas, les assureurs vie ne peuvent plus assurer le rendement de ce placement sans risque. La composition du fonds en euros étant variable selon les assureurs, il est toujours investi sur le long terme en dette souveraine, autrement dit dans des emprunts d’Etats, placements sûrs, assurant une rémunération régulière. Or, suite aux difficultés économiques, la Banque Centrale Européenne a assoupli sa politique monétaire en baissant les taux d’intérêts. Cette action a eu pour impact le passage en taux d’intérêt négatif influençant le rendement des fonds en euros.

Les assureurs n'ont aujourd'hui d'autre choix que de puiser dans leurs réserves pour continuer à honorer les promesses de rendement d'un fonds euros dont la garantie en capital et la liquidité permanente coûtent de plus en plus cher. La politique tarifaire et l’accès au fonds en euros ont alors été réglementés, par une grande partie des assureurs qui se voient contraints de faire évoluer et diversifier leur offre produit. Les rendements passés du fonds en euros ne peuvent plus être assurés par les compagnies d’assurance.

L’enjeu principal est donc d’inciter les épargnants à arbitrer vers d’autres produits, notamment les Unités de Compte (UC), seconde composante d’un contrat d’assurance-vie. Elles permettent de placer son épargne sur des supports financiers divers, très variés comme des actions, des obligations, des fonds de placement… Les Unités de Compte offrent la possibilité de placer son argent sur les marchés boursiers sans acquérir en direct des actifs. Plus rémunératrices, elles présentent par conséquent un risque de perte en capital plus élevé mais sont un excellent moyen de diversifier son investissement et d’augmenter le rendement de son portefeuille.


#Réforme #Assurancevie #UC

0 vue

© 2019 CS PATRIMOINE & CONSEILS

123 Route de Nîmes 30210 CABRIERES -  SARL au capital social de 5 000 Euros

06 21 09 03 35  – sophie.comte@cspatrimoineconseils.com

N°RCS 844971986 NIMES  – Immatriculé à l’ORIAS sous le numéro 19001332 www.orias.fr  - Code NAF 6622Z

CIF (Conseiller en Investissements Financiers) - Adhérent de ANACOFI-CIF E009139, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers –

R.C Professionnelle CGPA n° RCPIP0566

COA (Courtier en Assurance) – L’activité d’IAS est contrôlable par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolutions

ITI (Intermédiation en Transactions Immobilières)

Carte professionnelle de transactions immobilières N° CPI 3002 2019 000 039 915 délivrée par la CCI du Gard - Sans détention de fonds.

Mentions légales